Pensions: après l’équité la garantie

print

L’ADR est au Luxembourg synonyme d’équité des pensions. Cette compétence n’est pas mise en question. L’ADR a été créé il y a 25 années pour établir un juste équilibre entre les pensions du secteur public et du secteur privé.

En étant dans l’opposition et avec les électeurs qui ont soutenu cette idée, le programme électoral de l’ADR a pu être presque intégralement réalisé.

Au Luxembourg, il existe depuis 1999 pour tous les assurés le même modèle de calcul pour les rentes et pensions. Par cette réforme initiée par l’ADR les rentes du secteur privé se sont améliorées. La rente minimale a été considérablement augmentée. Les pensionnés perçoivent un montant correspondant à un 13ième mois. Aujourd’hui on ne peut plus parler de „pensions de famine“, sujet important lors de la création de l’ADR.

Les pensions par contre restent toujours un sujet actuel. Il s’agit d’assurer le système des pensions tel que nous le connaissons actuellement pour l’avenir.

Nos enfants et tous ceux qui cotisent actuellement ont droit à une pension convenable et  ce droit ne doit pas être mis en danger par une politique sans visions.

Propositions précises de l‘ADR

L’ADR a déclaré pendant la dernière période législative son accord à une réforme du système des pensions : L’ADR est également le seul parti qui dans le cadre de cette réforme a mis des propositions claires sur la table pour permettre d’assurer les pensions à l’avenir.

L’ADR a voté à la Chambre contre les propositions du CSV/LSAP.  Ceci pour deux raisons. Surtout parce que la réforme n’est pas sociale et que les petites pensions comme les pensions élevées sont chargées de la même manière p.ex par le fait que l’ajustement est réduit par deux à partir d’un certain point ou est rayé complètement.

La réforme proposée par le Gouvernement a comme vice caché que tout le fardeau de la réforme sera supporté par les générations à venir.

Pour l’ajustement l’ADR propose de le réduire de manière dégressive: plus la pension est petite moins l’ajustement sera réduit. Pour la rente minimum l’ajustement est maintenu en entier.

Dans le modèle proposé par l’ADR l‘âge pour la retraite anticipée (55,57 respectivement 60 ans) va augmenter progressivement. Dans le modèle proposé par le Gouvernement 3 années sont ajoutés en bloc sauf si on renonce à 13% de sa pension.

Pressekonferenz: Pensiounsreform ADR / Regierung: e Verglach

 

 

 

Unsere Website verwendet Cookies, die es möglich machen, Nutzer bezogene Informationen zu speichern, während er die Website nutzt. Cookies helfen uns, unser Angebot kundenfreundlicher zu gestalten.  Weitere Informationen Des Weiteren verwendet unsere Website Google Analytics, einen Webanalysedienst von Google Inc. Dieses ermöglicht uns eine Analyse der Nutzung unseres Websiteangebotes um es besser zu gestalten. Wenn Sie dies nicht wünschen, klicken Sie folgenden Link. Analytics deaktivieren.