Le 21 septembre 2012,  Madame  Fadwa Barghouti, l’épouse de Monsieur Marouane Barghouti qui est actuellement emprisonné en Israël, a été reçue à l’ADR. Elle était accompagnée d’un diplomate palestinien et d’un représentant de l’ONG « Comité pour une paix juste au Moyen-Orient ». Madame Barghouti a plaidé pour la libération de son mari et pour d’autres députés palestiniens actuellement détenus en Israël. Elle s’est inquiétée en outre du sort de quatre prisonniers qui auraient choisi de faire une grève de la faim.   Au cours de l’entretien, Monsieur Barghouti a été décrit comme une personnalité qui aurait « la légitimité nécessaire pour faire avancer le processus de paix ».Le président de l’ADR, Monsieur Fernand Kartheiser, a insisté sur la nécessité de faire avancer le processus de paix au Moyen-Orient. Toute solution devrait tenir compte à la fois des intérêts légitimes de l’État d’Israël comme de ceux des Palestiniens. Il a brièvement  rappelé les droits et les devoirs d’une puissance occupante au regard du droit international public.

En ce qui concerne le cas de Monsieur Barghouti, des autres députés palestiniens détenus par Israël et des quatre détenus voulant faire une grève de la faim, Monsieur Kartheiser a promis de soulever ces cas dans le cadre de ses entretiens avec l’Ambassade d’Israël. A cette fin, il a écrit une lettre à l’Ambassadeur d’Israël.

Copie de la lettre adressée à S.E. l’Ambassadeur d’Israël pour la Belgique et le Luxembourg